fantasy-2861815_1280

Qu’est-ce que l’a transformation digitale ?

Transformation numérique = transformation digitale.

L’origine de cette incompréhension est arrivée avec l’apparition des scanners numériques. Ces équipements qui permettent de reproduire automatiquement un document papier en document numérique. On parle alors de « Scanner un document » ou de « numériser un document ». Petit à petit le vocabulaire anglo-saxon à pris le dessus et on s’est mis à parler de « digitaliser un document ».  Avec l’arrivée des smartphones, on s’est mis à utiliser le doigt comme outil d’interaction principal. On a donc naturellement parlé de « digitalisation » c’est-à-dire « que l’on utilise avec le doigt ». Cependant, la transformation digitale n’est pas la transformation de ce que l’on utilise avec le doigt, mais c’est la transformation des éléments physiques vers des éléments numériques (de l’anglais « digit » qui signifie « chiffre »). La transformation digitale n’est donc rien de plus ni de moins que d’inclure l’outil numérique dans la production et les métiers.

La transformation numérique a débuté il y a fort longtemps. On pourrait penser que la première transformation numérique est l’invention de la machine à calculer de Pascal. À cette époque, le philosophe a remplacé une activité humaine (le calcul) par une activité automatisée (la calculatrice mécanique). Cette approche est maintenant présente partout dans les entreprises et dans le monde qui nous entoure : les escalators, les ordinateurs, les ascenseurs, la conduite assistée, la vente à distance, le streaming sont tous des exemples de la transformation numérique.

 

Pourquoi la transformation digitale ?

Nous sommes à la fin de l’ère industrielle traditionnelle (le modèle usine/ouvrier). Les approches qui prévalaient dans les usines sont maintenant répandues dans d’autres domaines, dont l’IT. Des référentiels prévus pour augmenter la performance des entreprises, tout en réduisant les couts, ont le vent en poupe : ITIL, SCRUM, DEVOP, LEAN IT, … De ce fait, la relation et les exigences de nos clients sont en train de changer.

La transformation digitale bouleverse essentiellement quatre domaines de l’entreprise : 

  • Le métier, au travers de la mise en œuvre d’outils permettant de supprimer les intermédiaires à faible valeur ajoutée. Uber, Amazon, Netflix, Blablacar, Le Bon Coin sont des exemples de cette transformation. Alors qu’avant vous deviez passer par un journal, avec un système d’édition, d’impression et de distribution pour vendre un objet, vous utilisez maintenant une plateforme web qui permet d’obtenir le même résultat.
  • La relation client, un changement de paradigme. Avec l’émergence des réseaux sociaux, la multiplication des systèmes de notations des entreprises, des fournisseurs, des intermédiaires, la relation client s’est déplacée de la boutique vers le monde numérique. La communication doit alors être maitrisée et l’image que l’on donne sur le web ou dans les applications doit totalement être maitrisée. L’impact des décisions, des attitudes basées sur l’insouciance de certains groupes ou sur de l’amateurisme a des conséquences qui sont maintenant exponentielles. Il est important d’obtenir la confiance digitale du client et la possibilité de le fidéliser. Par exemple, les grandes marques attaquent ce problème en proposant un parcours client lié à leur produit et à leur image, tandis que les champions de la vente par correspondance (Amazon, Sarrenza), sont les maîtres de la satisfaction client en remboursant instantanément tout désagrément.
  • L’industrialisation est la base pour pouvoir gérer un énorme volume de clients et de transaction. Sans approche industrielle il est impossible de pouvoir offrir des services ou des produits de qualité en très grand volume. Les marges se réduisant, il est indispensable d’avoir des volumes de ventes qui sont les plus importants possible. Le seul moyen de réduire les considérablement les coûts passent par la digitalisation des processus métiers et des processus de production. La French Tech, la French Fab, les imprimantes 3D, l’approche de Dassault sur la virtualisation de la chaine de fabrication sont autant d’exemples d’entreprises qui mettent la transformation numérique au cœur de l’approche industrielle. Certains PDG parlent même maintenant de SSIII, les Sociétés de Service Informatiques en Ingénierie Industrielle.
  • La sécurité est au cœur de la transformation digitale. Les « Leaks », les vols d’informations, le chantage, le terrorisme IT, les donneurs d’alerte, les failles de sécurités sont autant de difficultés auquel doivent faire face les entreprises. Le fait de passer au numérique ne permet pas d’éviter ces situations. Au contraire, il faut les anticiper en ayant une approche à deux niveaux : comment éviter les failles de sécurités et comment réagir une fois que le système à été compromis.

 

Pour que l’entreprise survive au 21e siècle, il va être nécessaire de la transformer pour lui permettre de survivre. La transformation digitale est la première des évolutions des entreprises qui seront là demain.